explosion


explosion

explosion [ ɛksplozjɔ̃ ] n. f.
• 1701; méd. 1581 ; lat. explosio « action de huer », de explodere
1Le fait de se rompre brutalement en projetant parfois des fragments; Sc. Phénomène au cours duquel des gaz sous pression sont produits dans un temps très court. commotion, déflagration, éclatement, fulmination. Les explosions sont accompagnées de phénomènes mécaniques ( choc, souffle; éclat) , sonores ( crépitement, détonation ) , lumineux ( éclair) . Faire explosion. éclater, exploser; 1. partir. Explosion provoquée par une étincelle électrique, un choc, un détonateur. Explosion d'une mine, d'une torpille, d'un obus, d'une grenade. Explosion d'une bombe atomique ( désintégration) . Explosion volcanique. Explosion de gaz, de grisou dans une galerie de mine. « Une explosion [...] retentit. Il sembla que toute l'île tremblait sur sa base » (Jules Verne). Explosion atomique, nucléaire. Explosion solaire.
Rupture violente, accidentelle (produite par un excès de pression, une brusque expansion de gaz, etc.). La chaudière a fait explosion. Explosion d'une voiture piégée.
Moteur à explosion, qui emprunte son énergie à l'expansion d'un gaz provoquée par la combustion rapide d'un mélange carburé (mélange détonant).
2Fig. Manifestation soudaine et violente. flambée . Une explosion de joie, d'enthousiasme ( bouffée, débordement) , de colère (Fam. gueulante) . « Ce fut une explosion de cris, de pleurs, de serments » (Michelet ). tempête. « L'œuvre de Berlioz [...] est une explosion de génie » (R. Rolland).
Expansion soudaine et spectaculaire ( 1. explosif, I, 4o ). Explosion démographique. boom. L'explosion des ventes.
Méd. Apparition rapide (d'une épidémie, de manifestations pathologiques aiguës).

explosion nom féminin (latin explosio, -onis, de explodere, rejeter avec violence) Fait d'éclater violemment en projetant des fragments, en se brisant ; bruit ainsi provoqué : L'explosion d'une torpille. Rupture violente et accidentelle provoquée par une pression excessive : Explosion d'une chaudière. Manifestation soudaine et bruyante d'un sentiment, d'une réaction ; débordement : Une explosion de joie, de colère. Développement soudain qui rompt un équilibre, un état de stabilité ; boom : Explosion démographique. Chimie Phénomène au cours duquel des gaz sous pression sont libérés ou engendrés en un temps extrêmement court. (Dans les explosions homogènes, la réaction chimique a lieu simultanément dans tout le volume de l'explosif ; dans les explosions hétérogènes [déflagration et détonation], la réaction se propage de proche en proche dans l'explosif.) Mécanique Troisième temps du fonctionnement du moteur suivant le cycle à quatre temps. Phonétique Bruit très bref réalisé au cours de la détente des consonnes occlusives (comme [p], [t], [k], etc.), phase ultime dans la réalisation de ces consonnes. ● explosion (difficultés) nom féminin (latin explosio, -onis, de explodere, rejeter avec violence) Sens Ne pas confondre ces deux mots de forme et de sens voisins. 1. Implosion : phénomène par lequel un corps creux, soumis à une pression externe supérieure à sa résistance mécanique, s'écrase violemment et tend à occuper un volume réduit : l'implosion d'un tube de téléviseur. 2. Explosion : éclatement violent ; libération très rapide, sous forme de gaz à haute pression et à haute température, d'une énergie stockée sous un volume réduit : l'explosion d'un réservoir d'essence. Remarque 1. L'implosion comme l'explosion impliquent une destruction violente, mais dans l'implosion, le mouvement est dirigé vers l'intérieur (préfixe latin in-), tandis que dans l'explosion, il est dirigé vers l'extérieur (préfixe latin ex-). 2. Les deux mots sont susceptibles d'emplois figurés dans des contextes similaires. C'est ainsi qu'on parlera aussi bien d'explosion que d'implosion du système social.explosion (expressions) nom féminin (latin explosio, -onis, de explodere, rejeter avec violence) Limites d'explosion, conditions de température et de pression séparant celles dans lesquelles un mélange gazeux à température uniforme est spontanément explosif de celles où il ne l'est pas. Explosion nucléaire, dégagement extrêmement brutal d'énergie au sein d'un matériau fissile ou fusible. Moteur à explosion, moteur alimenté par la combustion rapide d'un mélange carburé. ● explosion (synonymes) nom féminin (latin explosio, -onis, de explodere, rejeter avec violence) Fait d'éclater violemment en projetant des fragments, en se brisant ;...
Synonymes :
- déflagration
- détonation
- éclatement
Manifestation soudaine et bruyante d'un sentiment, d'une réaction ; débordement
Synonymes :
- débordement
- déchaînement
- éclat
- tempête

explosion
n. f.
d1./d Action d'éclater avec violence. L'explosion d'une mine.
|| CHIM Réaction violente accompagnée d'un dégagement d'énergie très élevé. L'explosion est l'une des trois formes de la combustion.
|| PHYS NUCL Explosion nucléaire, due à la fission ou à la fusion nucléaire.
|| Moteur à explosion, dans lequel l'énergie motrice est fournie par la combustion d'un mélange d'air et de combustible.
d2./d Fig. Manifestation soudaine et violente. L'explosion d'une révolte.

⇒EXPLOSION, subst. fém.
A.— Dans le domaine phys.-chim.
1. Phénomène de désintégration violente et instantanée, accompagné généralement de bruit et parfois d'éclats et qui est dû à la mise en œuvre d'un mélange détonant. Une violente explosion, souffle d'une explosion, faire explosion, entendre une explosion. Une nouvelle explosion faisait trembler devant nous les débris de la ville morte (MAUROIS, Silences Bramble, 1918, p. 148) :
1. Cinq nouvelles explosions, quelques coups de fusil, une vague rafale de mitrailleuse. Les explosions semblaient toujours venir de terre, les éclatements d'une dizaine de mètres en l'air. Pas la moindre lueur; des fenêtres s'ouvraient, poussées de l'au delà. Sous une explosion plus proche, des vitres éclatèrent, tombèrent de très haut sur l'asphalte.
MALRAUX, Espoir, 1937, p. 717.
a) [Accompagné d'un compl. prép. de]
[Le déterm. désigne le mélange détonant, l'objet désintégré] Explosion d'une bombe, d'un obus, d'une mine; explosion de gaz; explosion d'un dépôt de munitions, d'une poudrière. La ville de Leyde fut presque à demi renversée par l'explosion d'un bateau chargé de poudre (STAËL, Consid. Révol. fr., t. 2, 1817, p. 308). Il meurt tout d'un coup dans son lit par l'explosion d'une lampe à gaz (FLAUB., Corresp., 1847, p. 10). On a vu des explosions de feu grisou anéantir des familles entières (LAUTRÉAM., Chants Maldoror, 1869, p. 251). Un élève a été tué dans les bois par l'explosion d'une charge de dynamite (GREEN, Journal, 1942, p. 263).
P. métaph. Ils redoutaient l'explosion de quelque mot piquant et de réponse difficile (STENDHAL, Rouge et Noir, 1830, p. 288) :
2. Ses larges yeux, visités de lueurs intelligentes, s'élargissaient encore pour suivre le vol d'une idée, l'explosion d'une image, la course d'un mot.
DUHAMEL, Jard. bêtes sauv., 1934, p. 9.
Rare. [Le déterm. désigne le lieu ou l'origine de l'explosion] Il entendit presque aussitôt l'explosion d'une arme à feu (SOULIÉ, Mém. diable, t. 2, 1837, p. 51). Il se barrait un peu avant l'heure pour arriver juste à midi, pour l'explosion du canon (CÉLINE, Mort à crédit, 1936, p. 167).
b) Spécialement
Moteur à explosion. Qui fonctionne grâce à l'explosion d'un mélange d'air et d'un combustible approprié. Chambre d'explosion. On entendait sans le voir le tracteur haleter, ou claquer le moteur, à explosions saccadées (PESQUIDOUX, Livre raison, 1928, p. 189).
Explosion atomique, nucléaire. Qui libère l'énergie nucléaire. La septième explosion expérimentale américaine en 1951 (GOLDSCHMIDT, Avent. atom., 1962, p. 93).
c) P. méton. État résultant d'une explosion. Une photo agrandie de l'explosion était épinglée au mur de leur réfectoire (MALRAUX, Espoir, 1937, p. 786).
2. P. anal. Éclatement très bruyant, produit par un excès de tension ou de pression dans un volume, éventuellement accompagné d'une violente projection de fragments. Elle [mademoiselle de Watteville] s'est trouvée sur la Loire dans ce bateau à vapeur dont la chaudière fit explosion (BALZAC, A. Savarus, 1842, p. 132).
Spéc. Explosion volcanique, cratère d'explosion. Le grand feu d'artifice (...) qui doit représenter une explosion du Vésuve (J. DE MAISTRE, Soirées St-Pétersb., t. 1, 1821, p. 315).
B.— P. anal. et au fig.
1. [Avec l'idée d'une manifestation localisée, soudaine et incontrôlée]
a) [P. réf. au bruit et à la soudaineté] Manifestation brusque et bruyante. Le tambour fit explosion dans leurs oreilles, couvrant le pronostic (MALÈGUE, Augustin, t. 1, 1933, p. 74).
[Plus gén. avec un compl. introduit par de] Explosion de cris, de rires. Une explosion de sanglots et de larmes (MONTALEMBERT, Ste Élisabeth, 1836, p. XLVI). Il y eut encore là une explosion de bavardages (ZOLA, Bonh. dames, 1883, p. 490).
Spéc., LING. ,,Ouverture brusque du canal vocal, qui constitue, après l'implosion et l'occlusion, la phase finale de l'émission d'une consonne occlusive`` (MAR. Lex. 1951).
b) [En parlant d'un individu ou d'un groupe social] Comportement incontrôlé, soudain et bruyant d'une personne ou d'un groupe en révolte. Chacun s'attendait à une explosion de la part de Carlini (DUMAS père, Monte-Cristo, t. 1, 1846, p. 441). Je crains, au seul nom de Gourmont, de provoquer une explosion (GIDE, Journal, 1905, p. 187) :
3. ... dans la multitude des causes secrètes qui agitent les peuples, il n'en est pas de plus puissantes, de plus régulières, de moins méconnaissables, que les explosions périodiques du prolétariat contre la propriété.
PROUDHON, Propriété, 1840, p. 315.
c) [En parlant d'un sentiment] Manifestation soudaine et intempestive. L'orgueil démesuré de cet homme fit explosion (HUYSMANS, Oblat, t. 1, 1903, p. 39).
[Plus gén. avec un compl. introduit par de] Explosion de colère, de fureur, de douleur, de joie, d'amour. Une véritable explosion de dégoût (BERNANOS, Soleil Satan, 1926, p. 292). Cette lecture provoqua dans le petit groupe une explosion d'enthousiasme (MARTIN DU G., Thib., Été 14, 1936, p. 329) :
4. La violence du patron les avait tous saisis. Il restait lui-même effaré et tremblant de ce qu'il venait de dire. La phrase était partie sans qu'il le voulût, dans l'explosion d'une longue rancune amassée.
ZOLA, Bonh. dames, 1883, p. 609.
2. [Avec l'idée dominante d'un brusque surgissement et d'une expansion rapide] Apparition subite et développement spectaculaire et instantané d'un phénomène (naturel, pathologique, social, etc.). Explosion démographique. En Angleterre, l'explosion politique s'opéra par les efforts du fanatisme religieux le plus ardent (LAS CASES, Mémor. Ste-Hélène, t. 1, 1823, p. 577). Le printemps fit, dans notre monde, une très suave explosion (DUHAMEL, Désert Bièvres, 1937, p. 141).
[Accompagné d'un compl. prép. de] Nous assistons, en ce moment, à une extravagante explosion de patriotisme (MARTIN DU G., Thib., Été 14, 1936 p. 569). La plus merveilleuse explosion de peste qui ait fait bourgeonner les mémoires de la cité (ARTAUD, Théâtre et double, 1938, p. 19) :
5. Cette haine semble s'être propagée de plus en plus, à mesure qu'elle grandissait; et lorsqu'enfin elle eut atteint l'âge nubile, ce fut comme une explosion générale de persécutions et d'injures dans toute la cour de Thuringe.
MONTALEMBERT, Ste Élisabeth, 1836, p. 23.
Prononc. et Orth. :[]. Cf. é-1. Ds Ac. 1762-1932. Étymol. et Hist. 1. 1581 « invasion subite et inattendue de certains symptômes pathologiques » (F. ROUSSET, Traitté nouveau de l'hystérotomotokie, ou enfantement caesarien ds DAUZAT 1964); 2. 1701 « action d'éclater avec force » (FUR.); 3. 1767 phonét. (N. BEAUZÉE, Gramm. gén., éd. E. Bartlett, t. 1, p. 57). Empr. au lat. class. explosio « action de rejeter en battant des mains (bruyamment), de huer ». Fréq. abs. littér. :1 180. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 1 016, b) 1 603; XXe s. : a) 1 420, b) 2 437. Bbg. GOHIN 1903, p. 362. — QUEM. DDL t. 6, 11.

explosion [ɛksplozjɔ̃] n. f.
ÉTYM. 1581, méd.; lat. explosio « action de huer », de explodere, explaudere « rejeter en frappant des mains, en huant », de ex-, et plodere, plaudere « battre, frapper ». → Applaudir.
1 (1701). Cour. Fait d'éclater, de se rompre brutalement en projetant parfois des fragments.Sc. Phénomène au cours duquel des gaz sous pression sont produits dans un temps très court. Commotion, déflagration, éclatement, fulmination. || Une violente explosion. || Les explosions sont accompagnées de phénomènes mécaniques ( Choc, souffle; éclat), sonores ( Crépitation, crépitement, détonation [cit. 1 et 2]), lumineux. || Faire explosion. Éclater, exploser; partir. || Explosion produite par une réaction chimique violente, par un explosif ( Explosif), l'inflammation ou l'expansion subite d'un gaz. || Explosion provoquée par une étincelle électrique, un choc, un détonateur. || Explosion provoquée à distance, à retardement. || L'explosion d'une mine, d'une torpille, d'un obus, d'un pétard. || Explosion d'une bombe atomique ( Désintégration). || Explosion de grisou dans une galerie de mine. 1. Feu (coup de feu). || Matériel de sécurité utilisé dans les mines, résistant aux explosions ( Antidéflagrant). || L'explosion de la bombe a fait de nombreuses victimes.Explosion atomique, nucléaire, libérant l'énergie nucléaire. || Explosion solaire.
1 Le 23 octobre, à une heure et demie du matin, l'air avait été ébranlé par une effrayante explosion; Mortier avait obéi, le Kremlin n'existait plus.
Ph.-P. Ségur, Hist. de Napoléon, IX, 6.
2 Cependant, j'étais à peine monté à une hauteur de cinquante yards, quand arriva derrière moi, avec un rugissement et un grondement épouvantables, une si épaisse trombe de feu et de gravier, de bois et de métal enflammés, mêlés à des membres humains déchirés, que je sentis mon cœur défaillir (…) immédiatement, inopinément, une commotion que je n'oublierai jamais éclata à travers les ténèbres et sembla déchirer en deux le firmament lui-même (…) je ne manquai pas d'attribuer l'extrême violence de l'explosion, relativement à moi (…) à ma position directement au-dessus de la mine et dans la ligne de son action la plus puissante.
Baudelaire, Trad. E. Poe, Histoires extraordinaires, « Aventure sans pareille d'un certain Hans Pfaall ».
2.1 La fibre devait brûler pendant vingt-cinq minutes, et, en effet, vingt-cinq minutes après, une explosion, dont on ne saurait donner l'idée, retentit. Il sembla que toute l'île tremblait sur sa base. Une gerbe de pierres se projeta dans les airs comme si elle eût été vomie par un volcan. La secousse produite par l'air déplacé fut telle, que les roches des Cheminées oscillèrent. Les colons, bien qu'ils fussent à plus de deux milles de la mine, furent renversés sur le sol.
Jules Verne, l'île mystérieuse, t. I, p. 230.
3 Le grondement du 155, le bourdonnement pointu de l'obus, l'explosion et le bruit presque cristallin des tuiles et des gravats qui retombent.
Malraux, l'Espoir, II, V.
tableau Vocabulaire de la chimie.
Rupture violente, accidentelle (produite par un excès de pression, une brusque expansion de gaz, etc.). || Soupape de sûreté destinée à prévenir une explosion. || Une explosion de gaz a détruit l'immeuble. || Explosion d'un volcan (→ Dénaturer, cit. 1). || Explosion d'un avion en plein vol ( Rupture), d'un navire chargé de munitions, de matières inflammables.Faire explosion : exploser.
Spécialt. Bruit d'une explosion. || Entendre une explosion. → Boum, pan.
Loc. (1884). Moteur à explosion, qui emprunte son énergie à l'expansion d'un gaz, provoquée par la combustion rapide d'un mélange carburé (mélange détonant).
2 (V. 1770, J.-J. Rousseau). || Explosion de… : (fig.) manifestation soudaine et violente de… || Une explosion de cris, de vociférations, de rires. Tempête. || Explosion de sentiments trop longtemps contenus (→ Contenir, cit. 16). Ouragan. || Ce fut une explosion de joie (→ Délirant, cit. 1), d'enthousiasme; de haine, de colère. Bouffée, débordement.
4 (…) les premières explosions d'un tempérament combustible, furent aidées, comme j'ai dit, par la diversion que firent sur moi les premières pointes de la sensualité.
Rousseau, les Confessions, I.
5 (…) son extérieur calme était en désaccord avec la profondeur de ses sensations; et elle fut destinée à connaître de bonne heure ces terribles explosions de sentiment que le cœur ne suffit pas toujours à contenir (…)
Balzac, la Recherche de l'absolu, t. IX, p. 577.
6 (…) ce fut une explosion de cris, de pleurs, de serments (…)
Michelet, Hist. de la Révolution franç., V, I, t. III, p. 87.
7 (…) les fermentations sourdes et les explosions violentes de la cervelle imaginative (…)
Taine, Philosophie de l'art, t. II, p. 266.
8 D'humeur naturellement calme et douce, l'enfant n'était pas précisément colérique. Mais, quand on le poussait à bout, il avait des colères furibondes, véritables explosions qui le laissaient tout épuisé et pantelant.
Louis Bertrand, Louis XIV, p. 65.
Faire explosion. Déchaîner (se), exploser.
9 M. de Chateaubriand fit véritablement explosion en politique au mois d'avril 1814, par sa fameuse brochure : De Buonaparte et des Bourbons. Il entra dans cette carrière nouvelle l'épée à la main comme un vainqueur forcené et du premier jour il embrassa la Restauration, de toute sa haine contre le régime qui tombait.
Sainte-Beuve, Causeries du lundi, Chateaubriand, t. II, p. 545.
10 Tout ce que la misère et les défiances d'un rétractile orgueil avaient, jusque-là, comprimé, fit explosion (…)
Léon Bloy, le Désespéré, p. 41.
Apparition brusque, soudaine (et intense). Apparition. || Explosion d'un complot. || L'explosion d'une guerre.L'explosion du printemps.
11 Comme la petite place est belle ! Et plus belle encore en été, quand la verdure fait explosion.
G. Duhamel, Chronique des Pasquier, V, I, p. 13.
12 L'œuvre de Berlioz (…) est une explosion de génie, dont les flammes éclairent le ciel tout entier, un instant, et s'éteignent peu à peu dans la nuit.
R. Rolland, Musiciens d'aujourd'hui, p. 31.
Expansion soudaine et spectaculaire. 1. Explosif (I., 4.). || Explosion démographique. Boom.
(1581). Méd. Apparition rapide (d'une épidémie, de manifestations pathologiques aiguës).
13 Une nuit de fin avril ou du début de mai 1720, vingt jours environ avant l'arrivée à Marseille du vaisseau le Grand-Saint-Antoine, dont le débarquement coïncida avec la plus merveilleuse explosion de peste qui ait fait bourgeonner les mémoires de la cité (…)
A. Artaud, le Théâtre et son double, Le théâtre et la peste, in Œ. compl., t. IV, p. 19.
3 Phonét. Aperture successive se produisant au commencement de la syllabe.Troisième phase de l'articulation d'une occlusive qui se produit au moment de l'ouverture d'une occlusion.
DÉR. Exploser, exploseur, explosible, 1. explosif, 2. explosif.
COMP. Explosimètre.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Explosion — der Pulverkammer eines Linienschiffes in einem Seegefecht …   Deutsch Wikipedia

  • Explosión — Saltar a navegación, búsqueda Boom: abreviatura científica del botánico Boudewijn Karel Boom 1903 1980 Simulación de explosión con gasolina, durante un espectáculo aéreo Una explosión es la liberación de energía en un intervalo temporal ínfimo.… …   Wikipedia Español

  • Explosion — Explosion, im allgemeinen jede stürmisch und plötzlich sich abspielende Reaktion, deren Produkte gasförmig sind, gleichgültig, ob die reagierenden Stoffe Gase sind oder nicht, im engeren Sinne wohl auch nur derartige Reaktionen, die zwischen… …   Lexikon der gesamten Technik

  • Explosion — Ex*plo sion, n. [L. explosio a driving off by clapping: cf. F. explosion explosion. See {Explode}.] 1. The act of exploding; detonation; a chemical action which causes the sudden formation of a great volume of expanded gas; as, the explosion of… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • explosión — (Del lat. explosĭo, ōnis). 1. f. Liberación brusca de una gran cantidad de energía, de origen térmico, químico o nuclear, encerrada en un volumen relativamente pequeño, la cual produce un incremento violento y rápido de la presión, con… …   Diccionario de la lengua española

  • explosión — sustantivo femenino 1. Acción de romperse de repente una cosa por un aumento de la presión interior, con lanzamiento violento de sus fragmentos y con gran ruido: La explosión del neumático fue la causa del accidente. 2. Ruido que produce la… …   Diccionario Salamanca de la Lengua Española

  • Explosion — [Aufbauwortschatz (Rating 1500 3200)] Bsp.: • Sie rannten davon, als sie die Explosion hörten. • Es gab eine Explosion. • In der Feuerwerk Fabrik gab es eine Explosion …   Deutsch Wörterbuch

  • explosion — • explosion, sprängning, smäll, knall, eruption, detonation • detonation, explosion, smäll, knall, brisad • knall, dån, dunder, explosion, smäll, skott, bang, detonation • eruption, utbrott, urladdning …   Svensk synonymlexikon

  • explosion — [ek splō′zhən, iksplō′zhən] n. [L explosio < pp. of explodere: see EXPLODE] 1. an exploding; esp., a blowing up, or bursting with a loud noise; detonation 2. the noise made by exploding 3. a noisy outburst; loud breaking forth [an explosion of …   English World dictionary

  • explosion — 1620s, action of driving out with violence and noise, from Fr. explosion, from L. explosionem (nom. explosio), noun of action from pp. stem of explodere drive out by clapping (see EXPLODE (Cf. explode) for origin and sense evolution). Meaning… …   Etymology dictionary


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.